#YUMMY : recettes siciliennes-part2

Après mon 1er article, suite et fin de mon petit dîner au goût de Sicile !

Il ne manquait plus que les recettes de la caponata et des panelles :

La caponata pour 12 personnes (voir 15 personnes mais au pire ça se congèle bien ;-))

Licence : certains droits réservées par yahti.com

Licence : certains droits réservées par yahti.com

-6 aubergines
-6 branches de céleri
-9 carottes
-3 oignons
-450g de sauce tomate
-30 olives vertes dénoyautées
-6 cuillères à soupe de câpres
-300g d’amandes grillées
-300g de raisins blonds secs
-6 Cs de miel
-3 bouquets de basilic
-Huile d’olive extra vierge
-Vinaigre de vin rouge
-Sel et poivre

Coupez les aubergines en cubes et faites-les dorer dans une poêle antiadhésive avec une cuillère à soupe d’huile. Détaillez le céleri et les carottes en dés et hachez finement l’oignon. Faites revenir l’oignon dans l’huile et ajoutez le céleri et les carottes.

Quand les légumes sont bien dorés, ajoutez la sauce tomate et le basilic. Laissez cuire pendant 10 min environ.

Ajoutez aubergines, sel et poivre,  câpres, olives, raisins secs et amandes grillées, miel et vinaigre. Une fois le vinaigre évaporé, laissez les légumes confire légèrement.

Servir chaud ou froid !

Les panelles pour 12 personnes :

-1125 ml d’eau
-375g de farine de pois chiches (disponibles dans les épiceries asiatiques)
-150g de persil haché
-De l’huile de friture
-Sel et poivre

Versez l’eau dans une casserole, diluez-y la farine de pois chiches et mettez sur feu moyen en mélangeant sans cesse avec une cuillère en bois.

Attention la pâte va vite devenir dense, bien remuer pour ne pas que ça attache ! Incorporez le persil et retirez du feu juste avant ébullition.

Versez aussitôt la pâte sur une plaque recouverte de film sulfurisé et étendez-là rapidement à l’aide de la cuillère en bois pour obtenir une épaisseur de 7 cm environ.

Laissez bien refroidir puis une fois que la pâte est bien figée, coupez la pâte en carrés avec un couteau.

Plongez les carrés dans une casserole remplie d’huile bouillante jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Retirez-les de l’huile et égouttez-les bien sur du papier absorbant. Salez et poivrez à volonté.

Délicieux avec la caponata ou la marinade des poivrons marinés, vous pouvez aussi les déguster nature, ça se mange tout seul 😉

J’espère vous avoir fait découvrir quelques saveurs et vous avoir donné envie d’en découvrir un peu plus sur la cuisine sicilienne !

Ces deux recettes sont issues du livre Les plus savoureuses recettes de Sicile

Publicités

Chose Promise : le one-man show d’Arnaud Tsamère !

Le 14 janvier dernier, j’ai été voir le one-man show d’Arnaud Tsamere « Chose promise » ! C’était l’un des cadeaux de Noël  que j’avais fait à mon copain, un peu au hasard je l’avoue. En effet, j’ai pris les places sur un coup de tête, me fiant uniquement aux prestations de l’humoriste que j’adorais dans « On ne demande qu’à en rire ».


Avant d’avoir vu le show, je n’ai pas entendu que des bonnes critiques à propos de ce spectacle, et, d’après les avis que j’ai pu lire, c’était soit on adore soit on déteste.

C’est donc sans aucune attente particulière que l’on s’est rendu au Palais de la Musique et des Congrès (PMC) à Strasbourg. Alors mettons fin au suspens (insoutenable pour vous, je comprends bien ;-)), nous avons ri d’un bout à l’autre du spectacle, surtout passées les 15 premières minutes, le temps pour l’humoriste de placer les personnages et le décor.

one man show Arnaud TsamereIl est fort, très fort, car non seulement il enchaîne les digressions, les bons mots avec intelligence et sans tomber dans la facilité, mais en plus il performe dans un rôle de comédien interprétant pas un, ni deux mais une dizaine de personnages différents à un rythme effréné !

Durant le spectacle, Arnaud Tsamere n’oublie pas les clins d’oeil gentiment moqueurs à l’Alsace (le Maire de Strasbourg, Roland Ries, a d’ailleurs eu ses petits quarts d’heure de gloire ;-)). Nous avons également eu droit à des passages plus ou moins improvisés (on le soupçonne quand même fortement d’avoir quelques complices dans la salle, mais peu importe, ça reste réussi)  qui donnent du peps au spectacle.

Ce que j’ai préféré ce sont les mimiques et attitudes de l’artiste qui courrait littéralement d’un bout à l’autre de la salle et même dans le public. Son allure dégingandée me faisait penser à Tahiti Bob dans les Simpson haha (et c’est un compliment parce qu’il me fait beaucoup rire).

Le spectacle qui devait durer 1h30 a finalement duré plus de 2 heures avec standing ovation de plus de 5 min à la fin. Le moins que l’on puisse dire c’est que le comique a totalement conquis son public, et pour notre part, nous en sommes ressortis vraiment enchantés.

Alors si vous voulez passer une soirée désopilante, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Prix des places : 36€ en moyenne

#YUMMY : Recettes siciliennes simples et faciles-part 1

Après mon retour de la Sicile, j’ai voulu faire découvrir à mes amis les saveurs que j’avais tant appréciées lors de mon voyage.

Des saveurs nouvelles à base de produits simples mais très bons. Je ne m’attendais pas à tant de découverte car je suis déjà allée à Rome et suis assez coutumière de la cuisine italienne (enfin la basique, on s’entend). Mais force est de constater que la cuisine Sicilienne a vraiment un petit quelque chose en plus qui m’a charmé.

Pour faire plaisir à mes 12 invités, j’ai choisi des plats faciles à faire en grande quantité  :

-Une caponata

-Des panelles

-Des poivrons marinés

-Une salade d’oranges

J’avais également acheté de quoi compléter le repas : pain, fromages siciliens (provolone au poivre et au piment, et scamorza, sorte de mozzarella dure et fumée), tomates cerises et boules de mozza, olives vertes,  pistaches, gressins et pour le dessert, glace à la pistache !

Il est temps de vous proposer les recettes, j’ai passé l’après-midi aux fourneaux mais ça valait vraiment le coup. Commençons par les recettes de salade d’oranges et de poivrons marinés !

La recette de la salade d’oranges (pour 12) :

Licence Créative commons-Certains droits réservés par r.g-s

Licence Créative commons-Certains droits réservés par r.g-s

Vu la qualité de la photo vous vos doutez qu’elle n’est pas de moi*, mais elle ressemble bien au résulat final 😉

-5 oranges (normales ou sanguines)

-Sel et poivre

-1 oignons rouge

-Huile d’olive

Rien de plus simple : épluchez et coupez vos oranges en quartier et en petits morceaux, faites de même avec l’oignon et assaisonnez les d’une rasade d’huile d’olive, de sel et de poivre selon vos goûts.

Vous pouvez y ajouter des petits morceaux d’anchois ou de hareng, des olives noires si vous le souhaitez

Les poivrons marinés (pour 12) à préparer une semaine à l’avance : 

Poivrons marinés-repas sicilien

Poivrons marinés-repas sicilien

-8 poivrons rouges

-3 filets d’anchois à l’huile

-4 gousses d’ail

-1 citron

-Basilic

-1 oignon rouge

-Poivre, paprika

-Huile d’olive

Passez les poivrons entiers au four le temps qu’ils flétrissent et se rident. Laissez-les refroidir puis éliminez pédoncule, pépins et peau. Coupez-les en lanières pas trop fines et mettez-les dans une terrine contenant un peu d’huile. Perso j’ai mis suffisamment d’huile pour que les lanières de poivrons en haut de la terrine en soient recouvertes. Ajoutez les filets d’anchois écrasés à la fourchette, le basilic et l’ail hachés, le jus de citron, du poivre ou du piment. Laissez macérer une bonne semaine.

Personnellement j’ai mis à macérer dans un gros pot à fermeture hermétique puis, 2 jours avant de servir, j’ai transvasé le tout dans une terrine, et mis les poivrons qui étaient initialement en haut dans le fond, afin que toutes les lanières soit bien imprégnés des  saveurs. Une fois servi, j’ai récupéré la marinade, très parfumée, et je l’ai servie dans des petits pots. Cela constitue un assaisonnement idéal pour les panelles par exemple. Cet hors d’oeuvre se conserve très bien jusqu’à 3 mois !

On se retrouve avec le reste des recettes très bientôt 😉

Source : r.g-s sur flickr licence creative commons

#YUMMYGRAS : Sablés apéro pistache tomate séchée parmesan olives

Voici une idée de sablés salés à réaliser avec un peu tout ce qui traîne dans vos placards/frigo !

Je les ai réalisé pour le jour de l’an en partant de la recette de base des sablés au parmesan et en improvisant avec ce que j’adore : les pistaches, les olives et la tomate séchée ! C’est hyper simple à faire et bien moins cher que ce que vous pourrez trouver dans le commerce, alors on n’hésite pas, on s’y met ! Comme souvent j’ai réalisé ma recette un peu à la louche mais je pense que les dosages sont proches de ce que j’ai pu mettre.

Les ingrédients (pour 12 personnes environ-environ 30 sablés) :

– 100 g d’olives vertes
– 200 g de parmesan râpé
– 125 g de farine
– 100 g de beurre  (dans la recette c’est 125g à voir selon la texture de votre pâte)
-5 pétales de tomates séchées à l’huile d’olive
-50g de pistaches non salées

La recette :

-Préparez les ingrédients : concassez les pistaches grossièrement (c’est mieux avec des gros morceaux), coupez en petits bouts les tomates séchées, et les olives vertes

-Mettez le beurre à chauffer très légèrement au micro-onde pour avoir du beurre pommade

-Mélangez le beurre ramolli avec le parmesan râpé, la farine, et tous vos ingrédients coupés en morceaux , poivrez.

-Roulez la pâte en boudin d’environ 5 cm de diamètre. Enveloppez-la dans un film alimentaire et placez-le au frigo pendant 4 h minimum (1 nuit, c’est mieux).

-Coupez le boudin en rondelles d’environ 1/2 cm d’épaisseur, et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

-Enfournez à 180°C (th 6) environ 10 min, les sablés doivent prendre une légère coloration.

-Une fois refroidis, vous pouvez les conserver dans une boîte hermétique.

sablés apéro saléEt franchement c’est trop bon ! Croustillant à l’extérieur et bien moelleux à l’intérieur avec le croquant de la pistache ! Ce qui est bien c’est qu’à partir de la recette de base, vous pouvez décliner à l’infini avec ce qui vous plaît et ce que vous avez dans les placards :

-noisette/comté/jambon cru

-noix/roquefort/pomme déshydratée

-pignons de pin torréfié/tomates séchées/chèvre…

Après ça, vous ne pourrez plus vous remettre aux mini pizza 😉

 

#YUMMY : mes recettes de soupes qui tuent

Pour moi les soupes, c’était les soupes en briques, bonnes certes mais très salées, qui coûtent un bras et ne calent absolument pas. Il y a quelques années, ma maman a eu la très bonne idée de m’acheter un mixeur-plongeur. Quand, il y a quelques mois, j’ai enfin osé le sortir de son carton pour faire une soupe, j’ai eu une révélation. (Non, non, je n’exagère pas).

Alors à toutes celles et ceux qui ne comprennent pas l’engouement « soupe » du moment, voici quelques arguments qui vous feront changer d’avis :

-Elle se prépare en 10 mn et se cuit en 30mn

Ça cale un truc de dingue, il faut dire que je les fais bien épaisses

-Les miennes sont zéro MG (à part un peu d’huile d’olive pour faire revenir les oignons)

-Ça permet d’utiliser vos légumes (voir fruits) abîmés, en voie de putréfaction (pas de demie-mesure dans mon frigo)

-Toutes les folies sont permises mais comme la base reste la même, ça permet de varier sans difficulté

C’est pas cher

-Avec un bol vous avez votre quota de fruits et légumes 😉

Ma recette fétiche :

Soupe carotte-gingembre-jus d'orange

Soupe carotte-gingembre-jus d’orange- Désolée photo moche !

Quand j’étais en coloc à Montréal avec mon acolyte chérie (coucou Céleste) et qu’un accès de healthy food nous prenait après trop de poutines, nous concoctions une soupe magique : carotte/orange/gingembre/pomme de terre. Très facile à réaliser et vraiment bonne ! Aujourd’hui, je l’agrémente d’une patate douce ou d’un quart de potiron pour un velouté incomparable. Et là franchement, c’est comme du velours qui coule dans ton gosier. (Aucune marque de soupe n’a encore exploité ce slogan, sérieusement ?)

Les ingrédients pour 2 personnes (je mets les ingrédients à la louche mais globalement mettre une PDT de trop ou de moins aura peu d’incidence ;)) :

-1 oignon

-Un cube de bouillon de poulet (qu’on peut remplacer par un bouillon de légume)

-5 grosses carottes

-2 grosses PDT (ou 4 petites)

-Un peu de gingembre frais ou en poudre

-Le jus d’une orange (le jus d’orange en bouteille marche aussi)

-Une demi (grosse) patate douce ou 1/4 de potiron

Ma recette de base pour toutes mes soupes est celle-ci :

  • Émincez l’oignon puis le faire revenir dans une grande casserole ou une marmite avec un peu d’huile d’olive, à feu doux (j’en ai fait cramer des oignons comme ça).
  • Faites bouillir de l’eau pour y mettre votre cube de bouillon de poule.
  • Pendant ce temps, coupez en petit morceaux tous vos légumes. Une fois que c’est fait, mettez vos légumes dans la casserole puis ajoutez le bouillon.
  • Portez à ébullition quelques seconde puis laissez mijoter à feu doux en couvrant.
  • Pour la recette qui nous intéresse, c’est le moment de mettre le jus d’orange et le gingembre !
  • Normalement si tout va bien, au bout de 30 min les légumes devraient être prêts (vérifiez avec la pointe d’un couteau pour éviter les p’tits bouts indésirables).
  • Retirez du feu et mixez le tout avec votre robot jusqu’à ce qu’il ne reste aucun grumeau. Là, vous pouvez rectifier l’assaisonnement : poivre, citron, herbes…

Bon app 🙂

Pour ma part j’ai déjà testé et approuvé les mélanges suivants (en plus de ma base oignon/bouillon/PDT)

-épinards/choux fleur/pomme

-potiron/carotte

-choux fleur/épinard/aubergine

-patate douce/choux de Bruxelles

-butternut/choux fleur

Et vous, quels sont vos mélanges les plus réussis ?

Découverte du restaurant Copains comme cochons !

carte de visite copains comme cochonsJ’adore tester régulièrement de nouveaux restaurants, et vu qu’à Strasbourg, les nouvelles adresses ne manquent pas, je m’en donne à cœur joie !

Il y a quelques semaines, nous nous sommes  rendus au restaurant Copains Comme Cochons, ouvert fin septembre 2013 place du Corbeau à Strasbourg. Comme son nom l’indique, le cochon y est à l’honneur mais surtout les bons produits !

Le restaurant tout en longueur peut paraître un peu étroit, mais l’ambiance y est chaleureuse et la décoration très sympa, tout comme les serveurs. Un coup d’œil sur l’ardoise géante nous renseigne sur les prix à la carte : entre 7,5 et 14 euros pour les entrées, entre 14,9 et 25 euros pour le plat et entre 6,5 et 8 euros pour le dessert. Il y a apparemment un menu midi à 12,5 et des tartes flambées.

En entrée, j’ai choisi l’assiette de jambon blanc poché à la truffe et belota : très belle portion, jambon tranché hyper fin et pain frais pour accompagner le tout. Si le jambon blanc ne m’a pas transcendée (je n’ai pas particulièrement senti la truffe), le belota lui était super !

Ensuite, je me laisse tenter par la côte de cochon fermier aux oignons et chorizo accompagnée de frites maison. Encore une fois c’est très bien servi (surtout les frites servies dans un grand bol) et le plat était délicieux. Pourtant je ne suis souvent pas fan du porc mais là il était très tendre et bien relevé par le chorizo. Mais alors mon coup de cœur absolu a été les frites maison (oui je suis une malade des frites). C’est tellement rare d’en trouver des bien faites !

Pour mon acolyte ce fut joues de cochon laquées au picon bière et aligot, dont il fût super content également.

Comme je ne prends quasiment jamais de dessert, mais que j’adore le fromage, je me laisse tenter par l’Ossau-Iraty avec confiture de cerises noires, encore une fois un bon choix  !

Bref, une très belle surprise que j’aimerais vite renouveler pour goûter leurs burgers 😉 A noter qu’il font aussi des plats végétariens.

Adresse :

1 Place du Corbeau
67000 Strasbourg
Tel : 03.88.24.90.99
lun: 19:00 – 23:00
mar – ven: 12:00 – 14:00, 19:00 – 23:00
sam: 12:00 – 15:00, 19:00 – 23:00

Comment j’ai groové au concert de Will.I.Am !

Will.I.Am, je l’ai adoré comme beaucoup au sein du groupe Black Eyed Peas, j’ai dansé sur ses duos tout le long de l’été et j’ai eu un petit crush pour la chanson Bang Bang que j’avais repéré dans le film Gatsby. A part ça, je n’avais aucune idée de ce à quoi m’attendre en achetant des places pour l’un de ses concerts. Ce fut donc la surprise totale quand le show débuta le 15 décembre dernier à Amnéville !

Concert de Will.I.Am !!

Concert de Will.I.Am !!

Tout d’abord il y a le dispositif :

-Un #willpowertour, le relais de la page Facebook  et du Twitter officiel plus un jeu sur Instagram. Bref, Will.I.Am est branché 2.0 😉

-Un show faisant la part belle au digital avec des effets visuels géniaux : le visage en mouvement du chanteur se trouve projeté sur deux grandes têtes situées de part et d’autre de la scène (là, c’est très mal expliqué, mais les photos parleront d’elles-mêmes ^^). Les artistes en featuring avec Will.I.Am sur un grand nombre de ses morceaux se retrouvent projetés sur un grand écran, les duos sont reconstitués pour notre plus grande joie (ouaiiiis c’est un peu comme si j’allais voir Miley Cyrus en concert. Ne me demandez pas pourquoi, mais oui, j’aime Miley Cyrus)

concert de Will.I.Am

-Des séquences de chant/danse entrecoupées d’une partie de mix pur. Pendant cette séquence, l’artiste, seul sur scène, embrase la foule grâce à une simple tablette tactile !! Un style épuré pour un effet maximum : on se serait cru dans une immense boîte de nuit tellement l’ambiance était folle.

-Un crew de danse qui enchaîne les chorégraphies hyper précises et bien huilées

Bang Bang !!

Bang Bang !!

-Des « faux » Black Eyed Peas ! Dit comme ça, ça ne vend pas du rêve, mais en fait, pour l’accompagner sur les morceaux de son ancien groupe, Will.I.Am s’est entouré d’artistes aux voix similaires. Ok ce ne sont pas les vrais BEP, mais c’est tout de même hyper efficace 🙂

Première bonne surprise :

Le spectacle commence avec l’entrée en scène d’une chanteuse à la voix cristalline surréaliste et au look de lolita japonaise : Leah McFall.  Si j’en crois Google, elle est l’une des finalistes de la version UK de the Voice 2. Elle est produite par notre chanteur qui  faisait partie du jury de l’émission. Comme ça tout est clair.

Seconde bonne surprise :

Will.I.Am, c’est quand même une énorme star, on est d’accord. Je m’attendais à un mec qui assure son show, carré, bonjour, au revoir. En fait de cela, il assure évidemment le show comme une bête, mais il a également  beaucoup échangé avec le public, a fait des petites blagues et m’est apparu très sympathique. En plus, j’adore ses looks qui n’appartiennent qu’à lui.

En gros, je me suis dandinée toute la soirée comme une pile électrique à défaut d’avoir assez de place pour carrément sauter dans tous les sens ! J’ai tapé dans mes mains trop fort, mais c’était pour évacuer mon trop plein d’enthousiasme ! J’ai fini presque aphone, mais c’était pour mieux crier mon amour et donner de la voix 🙂

Ha oui, et le petit garçon devant nous a vomi après le show. Je me suis dit que c’était trop d’émotions et de joie pour un si petit corps !

Vous l’aurez compris, c’était du grand spectacle, et je n’ai absolument pas regretté l’achat de mes places (49 euros la place).