La culture [Spectacu]laire de rien

 festival spectaculaire paris

En cet automnal week-end du 25 et 26 septembre se tenait sur les quais de Seine, la fête culturelle Spectaculaire.

Pour la troisième année consécutive, nous pouvions, en nous rendant à l’arrêt de métro Bibliothèque François-Mitterrand, profiter d’un échantillon de ce qui constitue la vie culturelle parisienne.

Il y avait pour cela plus de 250 institutions culturelles qui ne demandaient qu’à nous présenter leur programme 2010/2011 : l’Opéra de Paris, l’Institut du monde arabe, moult théâtres parisiens mais aussi de nombreux musées.

DSCN3769

 

Cependant, il faut avouer que le plus intéressant ne se passait pas sur les stands des exposants mais dans les péniches qui jalonnaient les quais. Dans chacune d’elle se tenait un spectacle différent, dont les horaires nous étaient régulièrement communiqués par les animateurs.

Nous commençons notre petit tour avec un acrobate, adepte du Hoola hoop en haute altitude !

festival spectaculaire paris

Plutôt drôle et incongru de voir ce grand échalas doté d’un déhanché à faire pâlir d’envie Shakira

festival spectaculaire paris

Nous poursuivons avec une petite séance de slam. C’est surtout la curiosité qui nous a poussé à nous plonger dans les entrailles du bateau et à en découvrir les trésors…

DSCN3768-copie-1Un slam plutôt drôle et pêchu, même s’il faut bien avouer que le sens de certaines paroles  nous a échappé.

festival spectaculaire paris

Puis nous avons enchaîné avec le super groupe Fergessen, une très bonne découverte mélangeant pop, rock et inspirations celtiques.

Le tangage de la péniche ajoutait une petite touche mélancolique qui sublimait le tout !

festival spectaculaire paris

Enfin, nous avons clôturé notre « pénichothon » (ou marathon des péniches) par un concert du chanteur hip hop québécois, Samian.

D’origine algonquine, un peuple de natifs du Québec, le chanteur est engagé !

Pour finir, nous avons croisé sur notre chemin une conteuse africaine

festival spectaculaire paris
et un cours de danse brésilienne
festival spectaculaire paris
Par contre je vous conseille de vous cacher derrière votre programme si vous ne voulez pas vous faire alpaguer pour une petite « initiachion ».

Si à première vue, le froid, la pluie et la fréquentation clairsemée ont pu nous échauder, force est de constater que la qualité des prestations nous ont vite fait oublier le vent et la grisaille.

Pour conclure, une agréable surprise qui nous aura permis de passer une très bonne après-midi et de nous ouvrir un peu plus aux trésors culturels de notre capitale.

 

Lille, la ville du « cherchez l’erreur »

Il y a quelques semaines de cela, j’ai passé un très bon WE à Lille.

C’était malheureusement avant la grande braderie, j’ai donc loupé cet événement d’envergure mais cela n’a rien enlevé au charme de la ville.

Rues pavées, bâtiments d’époque, briques rouges et bars sympa, les atouts nordistes ne m’ont pas échappé malgré la brume, la bruine, la ruine de mon brushing.

Il est clair que les petites choses insolites qui ont parsemé mon chemin n’ont fait qu’ajouter au charme de mon périple.

1-Le nord, la région du tuning, de la créativité automobile sans limite. Pour preuve, cette voiture Hello Kitty : de la boite de mouchoirs au siège, le petit chat japonais est partout

 

Voiture Hello Kiity Lille Voiture hello kitty Lille

2- l’humour, avec l’accent, c’est encore mieux

Déjà le nom du bar donne le ton, tu sais que niveau bon jeux de mot, ça va envoyer du lourd.

bar instant tané lille

 

3- un leitmotiv : avoir la frite, ‘fin la saucisse qui s’auto-assaisonne, ça fait froid dans le dos…

Lille

4- des pros des effets spéciaux

La fête foraine qui vaut VRAIMENT le détour

DSCN3622

Des guimauves pleines de couleurs tendres, un stand vintage, ça donne envie !

DSCN3628

Alors oui, je ne vous ai pas mis les photos de la ville, belle, pleine de charme, des spécialités gourmandes et des brocantes… mais le mieux c’est d’y aller pour s’en rendre compte 😉

J’ai « Vogué » sur la Fashion Night

vogue-fashion-night-paris

Et c’était cool!!

 

D’accord, j’ai loupé Carine Roitfield et Jean paul Gaultier contrairement à une de mes amies, mais peu importe car la véritable star de cette soirée était le champagne la mode !

Je rigole je rigole mais j’ai vraiment adoré l’ambiance électrique, les bêtes de mode à l’excentricité assumée, les « Ma chériiiiiiiiiie comment vas-tu, je t’adore, non je t’aime », et les beaux garçons comme s’il en pleuvait 😉

Champagne, amuses bouche, chaussures qui font rêver, j’avais les yeux qui brillent.

Les ++ :

  • Merci à ce couples d’anonymes qui nous a fait rigoler rêver.
    • Lui, avec ses chaussures sans talon Mcqueen, sa gourde de Druide qu’aurait envié Astérix, son costume de Derviche turc, TOUT y était.
    • Elle, teint extra blanc et blond platine « albinonesque » MAIS avec deux gros sourcils bien épais faits au pochoir qui auraient rendu Emmanuel Chain fou de jalousie . Shootés de toute part, la foule n’avait d’yeux que pour eux.
  • Les beautiful people tout partout.
  • Le champaaaaaaaaaagne
  • On s’est fait prendre en photo HAHA
  • Des pièces qui te font rêver à portée de main à défaut d’être à portée de bourse

Les –:

  • Le gros bloc de parmesan qui embaume tout un magasin de luxe d’une formidable odeur de vomi…comme un goût de « reviens-y …pas » !

 

Vivement l’an prochain qu’on remette ça !

 

PS : suis-je une naze car je n’avais même pas d’appareil photo ? Oui je le crains…